Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourgeoise-Bohème.over-blog.com

Bourgeoise-Bohème.over-blog.com

Sans liberté de créer et de blâmer, il n'est guère d'Eloge flatteur.Ce blog héberge les textes et photos vintages d'Agnès Bourgeoise Bohème Creative common License:Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit. Il est possible de le partager à condition d'en citer sa source. Pour toutes questions supplémentaires concernant son utilisation merci de me contacter par mail: bourgeoisebohem@yahoo.fr ou sur twitter @BourgeBoheme


"Ultra-Violets-Ultra-Violence 😈 !"

Publié par Bourgeoise Bohême sur 3 Juin 2021, 11:24am

Catégories : #Blog, #Société, #Buzz, #Medias, #Politique, #Philosophie, #Narcissisme

"Il suffirait même pour exister dans ce monde pandémique de simplement s'afficher sous des ultra-violets dans une iconographie à la "Martin Parr" tel un produit surexposé dans une sorte d'obscénité institutionnalisée et officielle😈 ..."Dès lors que le postulat du "buzz quoiqu'il en coûte" fut posé pour exister dans notre société  pandémique, il ne fut donc nul besoin de faire appel à l'intelligence humaine ou à la réflexion, et encore moins à des valeurs de respect et d'humanité qui définissent justement l'être humain hors de la brutalité et de l'animalité, hors de l'ultra-violence ! 

Appelons un chat, un chat et enfonçons des portes ouvertes! L'ultra-violence prospère dans notre société devenue "malade" alors même que le narcissisme a été érigé involontairement par nos dirigeants comme la valeur politique et culturelle ultime depuis le début de la pandémie et alors que toute vie intellectuelle s'éteignait et que les événements culturels avaient été mis en sommeil, ce afin de prévenir la propagation du méchant coronavirus devenu une covid19 au féminin...(Quand nous y repensons est-ce bien logique tout cela😈?)

La distanciation sociale induite par la catastrophe pandémique assimilée à un bombardement constant en temps de guerre (Le "Nous sommes en guerre!" présidentiel de Mars 2020) a généré, en confinement et couvre-feu continus depuis plus d'un an, une éclosion d'images en distanciel se substituant aux intéractions humaines en présentiel grâce à l'usage immodéré de diverses applications de réunions et de post sur les réseaux sociaux et émissions de plateaux TV à grande audience...

Le simple fait de se montrer dans le monde virtuel alors que le monde réel était confiné et à l'arrêt (et le contraste visuel et sonore fut d'ailleurs frappant car il suffisait de se pencher à sa fenêtre ou de circuler dans les rues de la métropole ou d'ailleurs, pour appréhender le désert ambiant du monde réel.)...Donc l'acte de buzzer, de faire de l'audience est alors devenu un évènement d'une importance capitale et a suffi à légitimer avec une vitesse de propagation virale, les images et contenus de discours à distance d'une cohorte véhémente de personnalités politiques populistes ou en passe de l'être, expert(e)s improvisés en tous genres qui se trouvaient là presque par hasard, sachant(e)s de plateaux TV et de vidéos YouTube et le tout dans une oscillation malsaine d'ondes communicantes tel un brouhaha, une cacophonie à la limite du supportable pour nos oreilles et nos yeux tellement humains!

C'est alors qu'une petite voix nous a murmuré à vous à moi que ça suffisait toute cette violence et cette vacuité virtuelle et que le vide offert par le monde réel devenait insupportable !

Dès lors que le postulat du "buzz quoiqu'il en coûte" fut posé pour exister dans notre société  pandémique, il ne fut donc nul besoin de faire appel à l'intelligence humaine ou à la réflexion, et encore moins à des valeurs de respect et d'humanité qui définissent justement l'être humain hors de la brutalité et de l'animalité, hors de l'ultra-violence ! Bien au contraire pour exister depuis le début de la pandémie dans un monde réel en sommeil, il a suffi de dire aux gens ce qu'ils voulaient entendre confinés et passifs dans leur salle-à-manger, ce dans la plus pure veine populiste, de détonner, d'être monstrueux, terroriser, attiser les haines, propager des bruits et des images d'une violence inouïe, de désigner des boucs émissaires selon leur race et leur religion en cette période trouble de surendettement, de chômage de masse, de peur du lendemain et des maladies, de perte de repères et des libertés...de vulnérabilité...de tout étatique et de surveillance de masse sanitaro-industrielle!

Il a suffi même pour  continuer à exister hors de ce monde réel confiné et pandémique de simplement s'afficher virtuellement sous des ultra-violets dans une iconographie à la "Martin Parr" tel un produit surexposé dans une sorte d'obscénité institutionnelle 😈 ...

Être influent serait désormais lié à cette capacité de monétiser son narcissisme, son corps, sa plastique avantageuse, son statut social, ses boutons, son pouvoir, ses bitcoins, ses dollars trumpistes, son argent des paradis fiscaux, ses sacs logotés, son parler argot, le tout sans ergoter quitte à finir ligoté et aligoté intellectuellement! 

Et tout cela pouvant se traduire en termes immédiats de courbes exponentielle de followers et de clic, de vues et d'abonnés...dans une course sans fin!

Peu importe la morale, la culture, les valeurs, la réflexion, le langage, la syntaxe, l'orthographe, le liant qui fait sens, l'humanité du langage, le langage de l'humanité, le respect de la langue française qui nous relie socialement et nous impose une certaine distanciation face à la violence...Peu importe une certaine idée du raffinement...

Et quoi de plus facile que de profiter de la situation en buzzant sur des valeurs tronquées et populistes, pour un(e) Narcisse bien structuré(e) et organisé(e) et à fortiori lorsqu'il où elle se lance dans une campagne électorale ou publicitaire, où est en mal d'audience dans la vie réelle?

Quand il n'y a plus de limites hors de celles fixées par les experts du buzz, y compris et surtout sur certaines chaînes de TV, lors d'émissions à grande audience, comment réussir à imprimer des valeurs dans les consciences affaiblies par la lutte contre la pandémie, comment fixer des limites entre le bien et le mal?! 

C'est cette impossibilité de fixer des limites au narcisses influents et cette capacité dangereuse de certains gouvernants à entrainer toute notre société dans un délire psychanalytique de "toute puissance infantile" qui permet justement à l'ultra-violence au quotidien de prospérer dans notre société capricieuse et brouillonne dans son immédiateté!

À titre d'exemple comment passer à côté de cette vidéo de la veille, ce buzz énorme sur l'histoire d'un type dans sa berline de luxe roulant et écrasant impassible un piéton de la diversité, ce conducteur roulant en marche avant puis en marche arrière... semblant alors vouloir  parachever son oeuvre d'écrasement et de destruction de l'autre, le piéton, un être humain comme lui...Comment ne pas réagir face à l'image de ce conducteur narcissique mû par un sentiment d'impunité et de toute puissance infantile, le tout devant ce temple éternel et historique du luxe qu'est le célèbre magasin Louis Vuitton à l'angle des supposées paisibles et mondialement célèbres Avenue des Champs-Elysées et Avenue George V ?! Choqués nous fûmes!

Allez tchao 😈!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents