Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bourgeoise-Bohême.over-blog.com

Sans liberté de créer et de blâmer, il n'est guère d'Eloge flatteur.Ce blog héberge les textes et photos vintage de Bourgeoise Bohême Creative common License:Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit. Il est possible de le partager à condition d'en citer sa source. Pour toutes questions supplémentaires concernant son utilisation merci de me contacter par mail: agnesGlapeste@yahoo.fr ou sur twitter @BourgeBoheme ou sur #OccupyLaPlage

L'abstention endémique ou le dégoût du politique #politique #abstention

Publié le 7 Février 2015 par Bourgeoise Bohême

L'abstention endémique ou le dégoût du politique #politique #abstention

La France est gouvernée par des Conseils Nationaux et des Cénacles d'experts à majorité masculine, comme au 19ème siècle mais avec des pairs de France sans étoffe qui donne l'impression d'une distance avec les électeurs et électrices surinformés et à même d'avoir un esprit critique assez affiné paradoxalement! Cette abstention c'est le rejet des cénacles et du sectarisme! Il est normal que le rejet réponde au sectarisme entrenu par tous ces cercles non pas élitistes comme on veut le faire croire mais souvent oligarchiques et de caste.Si l'élite se signale par son intelligence, son degré de littérature et de connaissance, son ouverture d'esprit et ses capacités à mobiliser le peuple, l'oligarchie elle se repaît d'une forme de sectarisme qui produit donc de l'abstention et lui permet de maintenir une certaine fermeture indispensable à sa survie et à sa reproduction! Faire de la politique c'est d'abord mobiliser l'ensemble des citoyens pas les forcer à s'abstenir de participer à la démocratie! La démocratie ne peut survivre que dans la participation et l'implication claire des citoyens dans le vote, pas dans l'abstention.Et la démocratie commence dans les partis politiques et finit dans les urnes...Si l'abstention domine au fil des élections, c'est bien qu'il y a quelquechose de grippé dans le fonctionnement de nos institutions "démocratiques"!

Commenter cet article