Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bourgeoise-Bohême.over-blog.com

Sans liberté de créer et de blâmer, il n'est guère d'Eloge flatteur.Ce blog héberge les textes et photos vintage de Bourgeoise Bohême Creative common License:Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit. Il est possible de le partager à condition d'en citer sa source. Pour toutes questions supplémentaires concernant son utilisation merci de me contacter par mail: agnesGlapeste@yahoo.fr ou sur twitter @BourgeBoheme ou sur #OccupyLaPlage

CONDESCENDANCE !#DPDP

Publié le 26 Mai 2014 par Bourgeoise Bohême

CONDESCENDANCE !#DPDP
Le vénérable Monarque de toutes les ambitions bassement recuites et rances, condescendît un beau matin, à descendre de son trône justement, pour s'adresser à son peuple blessé, après avoir perdu son empire et s'être fait rafler ses terres par des adorateurs de Jeanne d'Arc, nullissimes de père en filles (les adorateurs) mais sachant parfaitement user de la "rouerie" en période de guerre de cent ans et livrer bataille aux troupes en déconfitures du vénérable Monarque.Après avoir perdu la bataille d'Espagne, il ne manquait plus que ça, pour ce pauvre Monarque que de se faire coiffer au poteau par des imbéciles en armures et leurs congénères anglo-saxons crèchant de l'autre côté de la Manche, tous ensembles dignes de jouer dans un film des Monty Pythons, cherchant un grâal européen, et d'une bêtise tellement inouïe, que personne n'eût pu s'imaginer un seul instant que le vénérable Monarque si docte et savant, entraînerait ses troupes à une telle débâcle face à des fanfarons pareils! C'est pour cela que le Monarque passablement lasse et à la demande insistante du Grand Chambellan, et de ses conseillers "en communication avec le peuple de France et de Navarre!", conseillers encore moins ignares que des oies savantes...C'est pour cela donc que le Monarque fit un immense honneur au peuple et se fendit d'un discours "fleuve" de 296 secondes et pas une de plus "pour dire à quel point il regrettait mais que la fatalité etait importante aussi dans les débâcles, de même que la chance qui l'avait porté haut sur le trône!"... Cette logique implacable, dont seul le Monarque possédait le maniement dans le discours, grâce à sa souplesse d'esprit et sa bonté d'âme naturelles, ne laissait aucun doute au peuple ravi de tant d'honneurs, sur les desseins futurs du Monarque presque jovial à cet instant...Quant aux ennemis du Monarque et aux adorateurs de Jeanne d'Arc, et même ceux d'Outre-Manche en armures, les "Monthy", il va sans dire qu'il furent abasourdis et pétrifiés par tant de verve et de vivacité d'esprit en ces 296 secondes (et pas 1 de plus) que dura la superbe allocution du vénérable Monarque (de "toutes vos ambitions et divisions bassement recuites et rances"!).Point barre!
CONDESCENDANCE !#DPDP
Commenter cet article