Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bourgeoise-Bohême.over-blog.com

Sans liberté de créer et de blâmer, il n'est guère d'Eloge flatteur.Ce blog héberge les textes et photos vintage de Bourgeoise Bohême Creative common License:Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit. Il est possible de le partager à condition d'en citer sa source. Pour toutes questions supplémentaires concernant son utilisation merci de me contacter par mail: agnesGlapeste@yahoo.fr ou sur twitter @BourgeBoheme ou sur #OccupyLaPlage

Underground Section

Publié le 31 Juillet 2013 par G La Peste in rap, hiphop, music, painting, tag

Pic et tableau by Hondo king du Hip-Hop et du Graffiti dans son atelier du 5e

Pic et tableau by Hondo king du Hip-Hop et du Graffiti dans son atelier du 5e

Underground Section

Après une brocante caniculaire de Mode Vintage à Paname en Juin, dans un quartier populaire, on décide de dîner entre amis en terrasse.

On parle de la Zulu Nation, des trente ans du Hip-Hop cet hiver, où j'étais invitée par un ami politique Steevy (un Maire Adjoint de Brétigny, la ville de "l'Eclisse de Lune") et super producteur de concerts.

On embraye sur le retour de Secteur A et sur Passi bien sûr et on évoque MC Solaar, puis l'époque bénie des débuts de la techno et les interactions possibles avec le mouvement Punk, et son influence probable, celle des Clash par exemple (London Calling) sur la musique Underground et la techno.

Après je dis que j'ai bien aimé me retrouver sur le char du Mariage pour tous avec des jeunes d'HES, car il y régnait une ambiance particulière, libre et festive, celle des premières technoparades Berlinoises...C'était il y a fort longtemps certes, comme la première soirée Manu Mission à Ibiza avec les Daft Punk et toujours les Guetta, où l'on dansait à l'unisson dans des montagnes de mousse au carré VIP suspendu au dessus du vide dans la foule. http://youtu.be/KO4y3nkJXDA

Avouez que des centaines de milliers de gens festoyant sur les trottoirs parisiens, comme au bon vieux temps d'avant la crise sur le parcours de la Marche des Fiertés, ce fut comme un gigantesque pieds de nez aux nouveaux mouvements obscurantistes de jeunes, un peu Neo-fascisants guidés par les vieilles sirènes retentissantes de l'Inquisition.

Enfin on finit par évoquer l'Underground New-Yorkais à la nuit tombée, puis le graffiti et le tag, plus que jamais au goût du jour et dont les premières œuvres sont maintenant très recherchées comme celles de l'ami Hondo l'artiste passé Maître dans l'Art du Graffiti, dans les années 80.

Puis le diner et la conversation achevées, je prends congé et replonge dans le métro, dévalant quatre à quatre les marches avec ces Stilletos, chinées une poignée d'euros dans la journée, pour attraper cette satanée dernière rame de la ligne 13 dans une obscurité toujours grandissante...http://youtu.be/BgYi-fmi9tk

Underground Section
Underground Section Underground Section
Underground Section
Commenter cet article