Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bourgeoise-Bohême.over-blog.com

Sans liberté de créer et de blâmer, il n'est guère d'Eloge flatteur.Ce blog héberge les textes et photos vintage de Bourgeoise Bohême Creative common License:Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit. Il est possible de le partager à condition d'en citer sa source. Pour toutes questions supplémentaires concernant son utilisation merci de me contacter par mail: agnesGlapeste@yahoo.fr ou sur twitter @BourgeBoheme ou sur #OccupyLaPlage

VOUS AVEZ DIT RÉFÉRENDUM?! #politique

Publié le 16 Octobre 2015 par Bourgeoise Bohême

VOUS AVEZ DIT RÉFÉRENDUM?! #politique
(En Illustration un tableau de Denis Robert à la Galerie W vu sur Instagram.) "N'est-ce pas un terrible aveu de faiblesse, que de mendier et quêter sur des marchés des promesses de bonne conduite, auprès d'ouailles infidèles qu'on aimerait précipiter au purgatoire et qui n'auraient de cesse que de s'enfuir logiquement à toutes jambes?!" L'abstention=vote contestataire non comptabilisé: tu serais coupable de laisser gagner et monter l'extrême-droite si tu ne votais pas oui à un référendum de rassemblement de la gauche et des écolos..Sophisme ou logique fallacieuse d'un #référendum utile? Le vrai problème c'est l'abstention pas l'unité: en culpabilisant l'électorat de gauche parti en goguette et en sous-entendant qu'il serait fascisant, fasciste, d'extrême-droite et que sais-je, s'il ne votait pas oui à ce fameux référendum Camba-délisses, c'est pire puisque à priori le côté punitif du vote n'est pas séduisant et donc éloigne davantage un électorat qui s'en était déjà allé loin en s'abstenant au fil des élections! En démocratie surtout quand l'abstention est grande, on ne peut encore forcer des électeurs à aller voter, il faudrait se poser la question: qu'est-ce qui est rébarbatif dans le fonctionnement de notre démocratie et pourquoi ça ne marche vraiment plus?! Pourquoi nos êtres politiques ne sont-ils plus séduisants et à ce point si peu charismatiques, qu'ils en soient réduits à mendier auprès d'un électorat capricieux et turbulent, contestataire ou indifférent, un semblant d'approbation ou de confiance disparue depuis longtemps? Comment dans ce cas restaurer l'autorité et la figure du politique lorsqu'elle en vient à ce point à s'abîmer dans des quêtes référendaires impossibles?! Il y a bien une histoire de désamour dans tout ceci!
Commenter cet article