Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourgeoise-Bohème.over-blog.com

Bourgeoise-Bohème.over-blog.com

Sans liberté de créer et de blâmer, il n'est guère d'Eloge flatteur.Ce blog héberge les textes et photos vintages d'Agnès Bourgeoise Bohème Creative common License:Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit. Il est possible de le partager à condition d'en citer sa source. Pour toutes questions supplémentaires concernant son utilisation merci de me contacter par mail: bourgeoisebohem@yahoo.fr ou sur twitter @BourgeBoheme


Chroniques du métro n°3 : "la panne" #metro #paris

Publié par Bourgeoise Bohême sur 17 Juin 2018, 10:18am

Catégories : #Chroniques du métro

La station Duroc en Juin 2028

La station Duroc en Juin 2028

Chroniques du métro n°3.

15 Juin 2028 

La rame de métro sans chauffeur, s'est immobilisée quelque part entre les stations Commerce et la Motte-Picquet-Grenelle dans un brouillard complet de microparticules échappées de la surface.

En face de moi un type sérieux feuillète "un journal vif argent" gratuit, c'est redevenu à la mode depuis l'échec de l'installation du réseau wifi dans le métro dû à un détournement massif de fonds régionaux par un élu gras et très ventripotent qui fumait le cigare et écoutait des messes rock en 2016.

La panne semble s'éterniser, quand la voix du robot d'accueil nous explique que c'est une avarie due à une nappe d'eau formée après la 2ème crue tri-annuelle de la Seine et qu'il a choisi l'option 2: "diffusion d'une musique douce de relaxation soft avec lumières tamisées bleues pétrole".Dans l'échelle de la panne de métro, il y a six options, je précise...jusqu'à l'alerte attentat.

Je m'ennuie ferme quand mon attention est attirée par un robot contrôleur qui a fini de scanner les passagers de notre rame et se retrouve désoeuvré, un peu pantelant planté debout devant nous... Il avait bien réussi à trouver deux fraudeurs et leur avait prélevé immédiatement l'amende en scannant leur cartes de paiement sans contact, mais cela ne suffit désormais plus à son bonheur.
Maintenant le robot contrôleur se fait chier, il est immobilisé comme nous tous dans cette rame et se fiche d'écouter de la musique douce ou de lire un journal "vif argent" pour patienter, il est programmé pour nous contrôler (point-barre!) et vagabonder sans interruption de rames en rames d'un bout à l'autre de la ligne 8!!!

À coté du robot contrôleur, il y a 
une nana debout, tout droit échappée d'un conte de fée moderne, qui trimballe ses longs cheveux d'or ornés de nattes sur un short de rugby, en se balançant de droite à gauche sur des baskets connectées.Elle doit écouter du disco vu le tempo de sa gestuelle.

Il faut souligner que le disco a complètement effacé le rap et le hip-hop des mémoires depuis 2026...Tous les mecs à casquettes vissées, roulant des mécaniques devant des murs tagués dans des no-man's land urbains, ont été décrétés totalement ringards et beauf et voués au panthéon de l'oubli musical, modeux et festif à la fois!!!

Maintenant tout le monde veut du disco! Même certaines rames de métro ont été équipées de boules à facettes pour la plus grande joie des noctambules et ça clignotte de 20h à 6h du mat non-stop avant l'arrivée des tout premiers employés de bureaux...

Pour finir le robot d'accueil nous explique de sa voie suave assexuée, que la rame (transformée en salle d'attente par le miracle de l'intelligence artificielle), va redémarrer dans pile trois minutes.

Je regarde alors désoeuvrée depuis ma banquette, le mur par la fenêtre de la rame, il est trop blanc et ripoliné, la RATP s'est offert des robots qui repeignent tous les murs en blancs pour faire joli et une armée de robots qui repassent derrière avec des pistolets de peinture brillante, pour surveiller qu'aucun mur ne soit jamais tagué, effaçant méticuleusement toutes traces de vie sur les murs désormais blanchis des tunnels du métro.

Je remets mon casque Marshall alors que la rame redémarre enfin! Je programme le son "Boîte de nuit", pour écouter un vieil air de Disco du groupe Chic...
 " Le freak c'est chic!", sur lequel je dansais dans ma toute petite enfance dans les soirées chic de mes parents, un air redevenu à la mode et qui vient couvrir la musique douce diffusée en boucle dans la rame... 
Ma journée peut enfin commencer!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents