Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourgeoise-Bohème.over-blog.com

Bourgeoise-Bohème.over-blog.com

Sans liberté de créer et de blâmer, il n'est guère d'Eloge flatteur.Ce blog héberge les textes et photos vintages d'Agnès Bourgeoise Bohème Creative common License:Le contenu de ce blog n'est pas libre de droit. Il est possible de le partager à condition d'en citer sa source. Pour toutes questions supplémentaires concernant son utilisation merci de me contacter par mail: bourgeoisebohem@yahoo.fr ou sur twitter @BourgeBoheme


Édito : "LA SALSA DU DÉMON"! #covid19

Publié par Bourgeoise Bohême sur 14 Octobre 2020, 13:08pm

Catégories : #2020, #Covid19, #Metro, #Paris, #Edito, #Chroniques du métro, #Coronavirus

Édito : "LA SALSA DU DÉMON"! #covid19

 

Appelons un chat, un chat et enfonçons des portes ouvertes!

Comme je l'écrivais dans mon précédent billet:

 "L'époque est à la culture tombale porno-soft!".

Depuis que notre respectable Ministre de la Santé a évoqué les clusters insolites "des danseurs de salsa à Zürich" dans un point presse sur la Covid19, je plussoie! Et j'avoue, j'aime bien regarder les points presse du Ministre et j'adorais ceux très protocolaires et ampoulés, limite Mister Bean, de Jérôme Salomon, c'est mon côté vieille midinette de salon...

Et tant qu'on y est dans les révélations de comptoir de bar (fermés) j'aimais bien aussi applaudir les soignants et faire un boucan de mégère sur le balcon à 20h avec une casserole et une louche pour taper sur le cul de la casserole et surtout en profiter pour épier tous les voisins d'en face applaudissant sur leur balcon! Et y'en avait même un, le fieffé coquin, qui soufflait dans une corne de brume déguisé en Monty Python comme dans Sacré Graal...

Ça nous faisait le début de soirée pendant le confinement...

Mais revenons au point presse du Ministre de la Santé qui avait pris curieusement en exemple ces "Clusters de danseurs de salsa à Zürich" (vous les voyez vous aussi plutôt à Cuba les danseurs mais passons), pour nous démontrer qu'il fallait cesser d'incriminer comme vecteur majeur de la covid19, le métro parisien et ses rames bondées et plus particulièrement ces fameuses  barres dans les rames servant à s'accrocher et éviter les soubresauts du métro et j'ajouterai ici:

"Les Barres de métro avec toutes ces mains velues et dégoulinantes de sueur de voyageurs surchauffés et agglutinés, qui s'y accrochent pleines de doigts boudinés et rarement lustrés au gel hydroalcoolique, tel un amas de berniques périmées sur une fine lame de rocher huileux et libidineux à marée basse!"

Imaginez justement un jeune couple de danseurs de salsa zurichois débarquant à Paris en voyage de noces, venant de se taper une bonne 🍺 bière et une saucisse-frites à Bastille, attrapant le dernier métro et s'engouffrant dans la rame, puis allant s'enrouler fissa l'esprit en fête, autour de la fameuse barre bien imprégnée de Covid19 en fin de service et reconvertie pour l'occasion en barre de pole dance, et le tout sur un air de "Salsa du démon"!

Imaginez ces danseurs de Salsa un peu éméchés, rougeauds comme échappés d'une fête de la bière à Munich et enroulés sur leur barre tels un couple de limaces en tire-bouchon, bien synchrones avec les soubresauts du métro, surtout dans le virage à la station Invalides où systématiquement le chauffeur accélère, en pensant un peu sadique, à tous ces malheureux voyageurs qui vont valdinguer dans la rame en essayant de se lever de leurs sièges pour descendre à la prochaine station!

Quel magnifique cluster cela ferait à ajouter aux statistiques du Ministre (barre de métro+salsa zurichoise)!

Et revoici justement pour finir, les paroles hilarantes de la "Salsa du Démon",  célèbre chanson du "Grand Orchestre du Splendid" juste avant le couvre-feu ou le reconfinement qui nous attend, ça dépendra de comment ils sont lunés en haut lieu:

"Horreur, malheur
Oui, je suis Belzébuth (horreur)
Je suis un bouc, je suis en rut (horreur, malheur)
Oui, oui, oui, je vis dans l'ordure (horreur)
Je pue la sueur et la luxure
Je fume, je bois, j'ai tous les vices
Et j'ai du poil partout sur les cuisses
Je vous déteste, je vous maudis
J'suis complètement pourri
Quand j'vois un gosse, j'lui fous une claque
Quand j'vois une vieille j'lui pique son sac
Je crache, je rote, rien ne m'arrête
Car aujourd'hui c'est la fête
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa du démon
Horreur, malheur
Oui, c'est moi Vampirella (horreur)
Malheur à ceux qui ne m'aiment pas (horreur, malheur)
Oui, oui, oui, mon cœur est en fer (horreur)
Je fais l'amour comme une panthère
Mes amants, je les écorche vifs
Et je les fouette, je leur coupe le pif
J'fais des trucs cochons avec des chaînes
Aux minets du 16ème
Pourchassant les puceaux en fuite
Le démon du sexe m'habite
Venez là mes petits amis
Car c'est la fête aujourd'hui
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa du démon
Horreur, malheur
Oui, je suis la sorcière (horreur)
J'suis vieille, j'suis moche, j'suis une mégère (horreur, malheur)
Oui, oui, oui, sur mon balai maudit (horreur)
J'aime bien faire mal aux tous petits
Je fais bouillir des mains de pendus
J'mange des crapauds, des rats tout poilus
J'fais des potions pour séduire les hommes
Puis j'les mords quand ils dorment
Dans ma marmite c'est l'épouvante
Y a des bestioles dégoulinantes
Ce soir j'fais du bœuf au pipi
Car c'est la fête aujourd'hui
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa du démon
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa du démon
C'est la, c'est la, c'est la
Salsa du démon
Salsa du démon
Salsa du démon
Salsa du démon"

Source : Musixmatch
Paroliers : C. Martinez

Allez tchao et Hong-Kong-Fou-Fou!


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Si vous voulez supprimer les pubs de votre blog n'hésitez pas a consulter cette page, elle vous aidera a avoir un blog plus propre sans débourser un centime et en quelques minutes, merci pour le partage en tous cas. https://supprimer-la-pub-sur-overblog.blogspot.com/2020/09/supprimer-la-pub-sur-overblog-en.html
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents